Click on the slide!

Aide à la production

BandeSonImage >> Soutien à la création

La bande Sonimage offre à ses membres des réductions avantageuses...

La bande Sonimage offre à ses membres des réductions avantageuses sur la location d'équipements de tournage professionnel.

L'aide à la production offre 70% de rabais sur location et est dédiée aux projets artistiques.

Click on the slide!

Bulletin en cinéma et vidéo

Servez-vous du bulletin pour vous informer de l’actualité...

Servez-vous du bulletin pour vous informer de l’actualité en cinéma et vidéo, des appels de films, demandes de subvention, offres d’emploi, diffusions de vos films en festival …

Click on the slide!

Répertoire

Répertoire regroupant les ressources en cinéma...

Que vous soyez artisan du cinéma, technicien, comédien, artiste dans le domaine du cinéma ou de la vidéo, professionnel accompli ou en début de carrière, cet outil est pour vous! Il servira à vous promouvoir au niveau régional et national auprès des professionnels du cinéma et de la vidéo.
Crédit photo: Véronique Messier-Lauzon 

Click on the slide!

Formations

La bande Sonimage organise des formations de perfectionnement...

La bande Sonimage organise des formations de perfectionnement en cinéma et vidéo, de niveau débutant et avancé.

Communiquez-nous vos besoins.     Crédit photo: Véronique Messier-Lauzon 

Frontpage Slideshow (version 2.0.0) - Copyright © 2006-2008 by JoomlaWorks

Commandes d'oeuvre

La bande Sonimage met en place divers projets cinématographiques afin de stimuler la création des cinéastes résidant au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Les commandes d’œuvre représentent des moments d’expérimentation unique pour les artistes, pour les soutenir dans leur processus créatif et développer leur démarche d’artiste.

 

Un après-midi chez BSI

Plus ou moins 12 images / seconde

Sonimage 00 : 00 : 01

 

Un après-midi chez BSI > Commande d’œuvre à 5 cinéastes

DSC_3095-br-web

(Photo : Bogdan Stefan, France Guay, Claudia Chabot, Louis Bélanger, Jean Châteauvert, Noémie Payant-Hébert et Nicolas Lévesque)

 

Dans le cadre du projet Un après-midi chez BSI, nous avons demandé aux artistes de participer à une création cinématographique de fiction. Cette commande d’oeuvre est un projet de création et formation. Ainsi, les artistes sont accompagnés d’un cinéaste mentor qui les conseille et leur donne des ateliers sur la scénarisation et la réalisation, tout du développement du film. Chaque artiste scénarise un segment du long métrage, tout en participant aux choix de réalisation du film, en collectif. L'oeuvre qui en résulte est un scénario de long métrage, intitulé DISPATCH.

 

> Présentation des 5 scénaristes et du cinéaste mentor Louis Bélanger

Les scénaristes Bogdan Stefan, France Guay, Jean Châteauvert, Nicolas Lévesque et Noémie Payant-Hébert ont été invités à participer à cette production. Ces 5 artistes, de différentes générations, ont des parcours, des expériences, des genres cinématographiques variés et distincts, entre le documentaire, le reportage, la photographie, l'installation vidéo, la production, la fiction (court et long métrage) et la scénarisation.

Pour offrir un bon accompagnement aux scénaristes pour cette production, La bande Sonimage a travaillé un partenariat avec l’Institut nationale de l’image et du son (INIS) pour le mentorat de scénarisation-réalisation avec le cinéaste Louis Bélanger.

Louis Bélanger - C'est en 1999, avec Post Mortem, que Louis Bélanger signe son premier long métrage, qui lui vaut cinq prix Jutra, ainsi que trois prix Génie. Post Mortem est également primé au Festival des Films du Monde (1999), où il obtient le prix de la meilleure réalisation, et salué par l'Association Québécoise des Critiques de Cinéma (AQCC, 1999), qui lui octroie le prix du meilleur long métrage, et par le jury Critique Internationale  (FIPRESCI), qui lui accorde une mention spéciale. En 2001, Louis Bélanger réalise un long métrage documentaire en collaboration avec Isabelle Hébert, Lauzon Lauzone. Son deuxième long métrage fiction, Gaz Bar Blues, dont il assure à la fois la scénarisation et la réalisation, fait la Soirée d'ouverture du Festival des Films du Monde (2003) et y récolte de nombreux prix. Il remporte par ailleurs le prix de la Presse au Festival du film de Paris, en plus de décrocher une nomination aux prix Génie en 2004. Il realize ensuite le long métrage, Le génie du crime, une adaptation du la pièce de George F. Walker, est sorti à l'automne 2006. Il réalise en 2009 The Timekeeper, l'adaptation cinématographique du roman de Trevor Ferguson. Il prépare actuellement un autre long métrage fiction en collaboration avec Alexis Martin qui s'intitule Demande à ceux qui restent.

 

DISPATCH

Scénario long métrage, coscénarisé par 5 cinéastes.

562953_219182698204436_1445313873_n-br-web

 

SCÉNARISTES

Bogdan Stefan, France Guay, Jean Châteauvert, Nicolas Lévesque et Noémie Payant-Hébert

SYNOPSIS

Une conversation sur ondes C.B entre MARC, un routier (conducteur de camion de bois qui travaille au nord du Lac Saint-Jean) et LISE, sa conjointe (qui réside au Saguenay), sur le projet d’avoir des enfants, est captée par cinq individus qui se reconnaîtront chacun dans cette hésitation à s’investir, dans cette peur et ce désir qui se mélangent. Cette conversation cinq fois fragmentées sur les ondes de ces radios qui relient la ville et les camps reculés, les camions et les travailleurs deviendra le leitmotiv pour aborder, sous couvert d’enfants, le désir de l’autre, la décision de plonger dans la vie ensemble et la peur d’être déçu.

Les scénaristes ont débuté l'écriture en avril 2012. Le scénario DISPATCH est le résultat de leur travail de création. 

Une lecture publique du scénario a eu lieu le 13 mars 2013, dans le cadre du festival REGARD sur le court métrage au Saguenay.

Il est possible de suivre les actualités de DISPATCH sur la page Facebook :

http://www.facebook.com/DispatchLongMetrageSaguenay

 

Ce projet est possible grâce au soutien du Conseil des arts du Canada, du Conseil des arts de Saguenay et de l’Institut national de l’image et du son.

 

Haut de page


 

Plus ou moins douze images/secondes

Le projet Plus ou moins douze images/seconde est une commande d’oeuvre visant à donner un contexte de création collective à 2 artistes : mentor et relève. La bande Sonimage a invité pour sa toute première production les réalisateurs Alain Corneau et Boran Richard. Outre le cinéma, les deux artistes ont la même passion : la photographie. C’est à travers ce médium que le film d’animation Ils d'errance a pris forme.

 

Ils d’errance

Réalisé par Alain Corneau et Boran Richard > expérimental, 6 min, 2011

Ima-ilsderranceBR-site

 

SYNOPSIS

Tout en haut. Il aperçoit une brèche dans l’enfance. La porte est entrouverte. Une excitation l’envahit, peut-être la même que celle du garçon devant la porte interdite. Il va enfin y entrer.

 

Tout au long de leur processus de création collective, RICHARD et CORNEAU ont partagé et confronté leur méthode, leur génération, leur esthétisme, leur poésie. Ils se sont inspirés de thématiques afin de créer un dialogue commun : celui entourant le passage du temps, l'esprit des lieux et les fantômes qui les habitent. Le film a été réalisé à travers un processus de séquences photographiques tirées de la nature et du nocturne. Ainsi, le court métrage d’animation expérimentale Ils d’errance est le résultat de leur laboratoire de création.

Ce projet est une initiative de La bande Sonimage afin de stimuler la création en cinéma et vidéo en région. Sa réalisation a été possible grâce au soutien du Conseil des arts de Saguenay.

 

Boran Richard et Alain Corneau

BoranAlain_NBBR-site

 

Boran Richard, cinéaste relève, a forgé son style de film d’animation au fil des dernières années. De plus en plus, son travail artistique est reconnu au Québec, mais aussi un peu partout à  l'international. Sa méthode d’animation est la pixillation qui est une technique de «stop motion». Ses œuvres font référence au temps, à l’intérieur d’ambiances à la fois inquiétantes et burlesques. Une des particularités de ses films est que ses personnages sont humains. Par exemple, il aime travailler avec des danseurs, où la décomposition des mouvements crée une nouvelle temporalité saccadée, sautillante, instable et étrange.

NOTICE BIOGRAPHIQUE. Boran Richard est photographe et cinéaste d’animation. Ses films ont été diffusés dans une soixantaine de manifestations publiques (notamment les festivals d’Annecy, de Melbourne et de Londres, ainsi qu’à la Cinémathèque québécoise, au centre Pompidou et au Musée d’art contemporain de la Floride). Il a participé à différents événements en art actuel dont le symposium de Baie-Saint-Paul en 2006. Il collabore à l’occasion sur des productions théâtrales à titre de vidéaste, scénographe ou concepteur d’éclairage (Les sens de la Rubrique en 2011, Petites histoires avec une mère et une fille dedans du CRI en 2010, etc.) En janvier 2011, il lance son livre de photographie et texte intitulé Cécité nocturne. En juillet 2011, il ira passer six mois à Montréal dans le studio du CALQ à Montréal pour réaliser un film de danse en animation.

 

Alain Corneau est un pilier du domaine cinématographique au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Réalisateur et producteur chevronné, il s’adonne aussi à la photographie. En tant qu’artiste, il sait présenter des problématiques d’ordre documentaire. Sa sensibilité lui permet aussi de travailler une certaine poésie du récit. En tant que producteur, il a accompagné pendant de nombreuses années divers réalisateurs dans leur film, documentaire, fiction et animation. Aussi sensible au son, il a débuté sa carrière comme preneur de son. Alain Corneau a été producteur délégué sur le court métrage d’animation Les Ramoneurs cérébraux, réalisé par Patrick Bouchard, un film qui a été diffusé partout dans le circuit des festivals et qui s’est mérité plusieurs prix dont celui du Jutra – Meilleur film d’animation.

NOTICE BIOGRAPHIQUE. Alain Corneau amorce sa carrière à l'ONF à titre d'assistant et de preneur de son au début des années 70. Il participe à de nombreuses productions dont O.K. » Laliberté, J.A. Martin photographe et Au clair de la lune. Pendant ces années, il réalise un premier documentaire «La première Chance (peut-être la dernière)». De retour au Saguenay en 1982, il réalise un second documentaire : La parole aux sculpteurs. Cette même année sera celle de la fondation des Productions de la Chasse-Galerie. Alain Corneau y occupera différentes responsabilités, passant de la prise de son à la réalisation et la production. Tout au long des 28 ans d’existence des Productions de la Chasse-Galerie, il réalisera une vingtaine de courts métrages dans le cadre de la série «Vidéo-Tour». Il réalisera également de nombreux reportages ainsi que quelques documentaires, entre autre, dans le cadre des séries «La culture dans tous ses états» et «Les pays du Québec». Par la suite il produira le documentaire «La fiancée de la vie» ainsi que « Nos châteaux nos églises», «Deux milles fois par jour», «Country» ainsi que «L’incroyable histoire des machines à pluie». Depuis 2010, Alain Corneau agit principalement à titre de réalisateur et de conseiller.

 

Haut de page


 

 

Sonimage 00 : 00 : 01

Sonimage 00 : 00 : 01 est une production d’une série de cinq courts métrages réalisés par des artistes d’ici, inspirés de la thématique du BONHEUR et d’un lieu spécifique du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Sonimage 00:00:01 porte un regard sur des sujets humains et sociaux à travers l’œil des cinéastes Éric Bachand, Claude Bérubé & Philippe Belley, Mélissa Bouchard, Claudia Chabot et Carl Morasse.

Ils nous font découvrir avec leur documentaire ou fiction, la philosophie de vie de Lucien, un réparateur de télévision; la fragilité d’un homme habitant une résidence pour personnes âgées; le quotidien de madame Dubois, travaillant à la même buanderie depuis 38 ans; et le « bonheur »… dans un endroit des plus surprenants!

Ce projet est une initiative de La bande Sonimage afin de stimuler la création en cinéma et vidéo en région. Sa réalisation a été possible grâce au soutien du Conseil des arts du Canada et de La Fondation TIMI.

 

Sonimage 00:00:01 > série de 5 courts métrages

 

Le bonheur des poissons d’hiver > Éric Bachand

Fiction, 15 minutes, 2011

photo_bonheur_des_poissons_3-4-site 

Une femme vient chercher son homme suicidaire isolé dans sa cabane à pêche blanche.

 

 

L’univers de Lucien > Claude Bérubé et Philippe Belley

Portrait documentaire, 10 minutes, 2011

LUCIEN02-4-site

Lucien Lavoie répare depuis toujours les télévisions et les radios laissées à son atelier de Port-Alfred. Dans cet univers peuplé de vestiges audiovisuels, il expose aussi sa philosophie de la vie.

 

 

Madame Dubois et les cyclo-machines > Claudia Chabot

Portrait documentaire, 12 minutes, 2011

Images1-Mme_Dubois4-site

« C’est bien plus qu’une buanderie… c’est plus une affaire de cœur qu’une buanderie. Il faut aimer le monde, il faut tous les aimer… sans ça, tu ne travaillerais pas longtemps là-dedans… » -  Rosy Dubois. Ce portrait documentaire présente Rosy Dubois, âgée de 84 ans, travaillant à la Buanderie Tremblay  depuis 38 ans.

 

 

Préliminaires > Carl Morasse

Essai documentaire, 16 minutes, 2011

ascenseur4-site

« Le bonheur, ça c’est difficile à dire.  Je ne l’ai pas vécu vraiment ces temps-ci. » - Antonio Simard

 

 

Reborn > Mélissa Bouchard

Documentaire,15 minutes, 2012

reborn-still3-copie-brweb

La renaissance de Lucie, première artiste « reborn » au Saguenay–Lac-Saint-Jean.

 

Haut de page

btn_repertoire

<<  Novembre 2014  >>
 Lu  Ma  Me  Je  Ve  Sa  Di 
       1  2
  3  4  5  6  7  8  9
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Liste D'envoi



Derniers inscrits

regard cld ville_saguenay promo_saguenay conseil tegara

emploi_quebec conseil_quebecconseil_saguenaycre

Réalisation et hébergement signés tegara.ca / © mai 2010